Tout savoir sur la motricité libre !

Vous voulez savoir quels sont les grands principes de la motricité libre ? Savoir qui en est à l’origine ? A quel moment commencer la pratique ? Ne cherchez plus toutes les réponses sont dans cet article.

Vous voulez savoir quels sont les grands principes de la motricité libre ? Savoir qui en est à l’origine ? A quel moment commencer la pratique ? Comment préparer une zone idéale et sécurisée ? Quels bienfaits votre enfant va-t-il en retiré ?

Ne vous posez plus toutes ces questions, nous avons rédigé cet article rien que pour vous. Si vous voulez tout connaitre de la motricité libre vous êtes au bon endroit. Laissez vous guider pour avoir toutes les réponses à vos questions.

La motricité libre permet à l’enfant de bouger librement comme il le souhaite et d’avancer à son rythme. Concept pensé et créé par le Docteur Pikler dans les années 1960 à Budapest. Il est aujourd’hui beaucoup mis en avant dans les structures d’accueil, crèches, RAM, MAM et même à la maison.

Dans cet article nous allons voir ensemble :

  • Les grands principes de la motricité libre
  • Comment mettre en pratique
  • Quels sont les avantages pour l’enfant

Après avoir lu cet article, vous serez incollable sur tout ce qui touche à la motricité libre, il ne vous restera plus qu’à tout mettre en place pour que votre enfant s’épanouisse et gagne en confiance.

kit de fabrication des 4 mobiles Montessori, Munagi, octaèdres, Gobbi et les danseurs

Quels sont les principes de la motricité libre ?

1) C’est quoi la motricité libre

La motricité libre est un concept développé par la pédiatre Emmi Pikler. Elle est convaincue qu’il faut laisser le jeune enfant libre de ses gestes et de ses mouvements spontanés sans l’aider ni le forcer à se tenir dans une position qu’il ne maitrise pas, ce qui lui permet d’explorer son corps et d’améliorer sa motricité globale. Elle commence à utiliser ce principe avec ses propres enfants et elle ne tarde pas à l’introduire dans la pouponnière dont elle a la charge, l’institut Lôczy. Elle observe alors qu’en laissant ainsi toute liberté de mouvement aux enfants ils ont tous le même schéma évolutif, ou développement psychomoteur, que l’on peut résumer en 5 étapes :

  • Le retournement. Passer de la position couchée sur le dos à couché sur le ventre
  • Ramper. Une fois à plat ventre, votre enfant commencera à ramper et à se redresser sur ses genoux et ses mains
  • La position assise, passer du 4 pattes à la station assise.
  • Station debout avec appuis. Une fois assis, votre enfant se mettra debout en se tenant pour garder l’équilibre
  • La marche. Une fois qu’il a gagné en équilibre et qu’il est à l’aise votre enfant commencera à marcher.

étapes du développement de l'enfant selon la pédagogie Montessori

Le tout-petit profite de cette liberté pour gagner en autonomie, en confiance en soi et se sentir mieux dans sa peau. Les enfants sont uniques et par conséquence ils n’évoluent pas tous au même rythme.

Cette pensée qui consiste donc à laisser les bébés faire des expériences, à explorer librement, à tâtonner et à répéter les mêmes mouvements jusqu’à ce qu’ils soient acquis sans aide extérieure est de plus en plus mise en pratique dans les structures d’accueil des enfants, les garderies, les multi-accueils et bien sur chez les parents soucieux du bon développement de leurs enfants.

2) Qui a créé la motricité libre

Photo du docteur Emmi Pikler

Comme nous l’avons vu, c’est la Docteur Pédiatre Emmi Pikler né à Vienne de nationalité Hongroise qui est l’origine du principe de libre motricité. Durant sa carrière en chirurgie elle a constaté que la majorité des patients traumatiques venaient d’un milieu citadin et très peu des quartiers populaires. Suite à cette constatation elle émet l’hypothèse qu’un enfant qui se déplace librement et sans restriction est plus prudent et apte à connaitre ses limites qu’un enfant limité dans ses mouvements et surprotéger.

La pédagogie Pikler est alors fondée sur 4 principes :

  • Liberté de mouvement: l’enfant participe activement à son développement moteur, sans aucune intervention.
  • Relation affective privilégiée: l’enfant à quand même besoin d’un référent ou d’un accompagnateur adulte qui sera là pour l’encourager et le soutenir et non pas le cadrer ou montrer les erreurs.
  • Développer la conscience propre: permet à l’enfant de prendre conscience de son corps et de son environnement.
  • Le bien-être de l’enfant: être sûr que l’enfant est en bonne santé et n’a besoin de rien.

L’enfant est au centre de cette pédagogie et il est alors moteur de sa progression.

La motricité libre en pratique

Il n’existe pas réellement de matériel dit de motricité libre, ce qu’il faut principalement c’est un espace délimité et sécurisé adapté à votre enfant sur lequel il pourra essayer de se retourner et faire ses premières expériences de façon confortable.

1) Quand commencer ?

Réponse rapide : le plus tôt possible !

Si on rentre dans le détail maintenant, vous pouvez dès la naissance installer votre nouveau-né au sol dans un endroit sécurisé, un tapis d’activités par exemple, pendant des temps relativement courts. Votre tout-petit va poser les bases du mouvement libre avant ses 6 mois c’est pourquoi il faut limiter les temps passé dans le transat, le coussin d’allaitement ou son berceau, nacelle ou couffin. Il est très important qu’il soit stimulé par l’envie d’attraper un jouet, un doudou ou tout ce qui passe à portée de main. Le fait de le caler dans des accessoires l’empêche de bouger au sol et limite son développement moteur. Vous pourrez également proposer un portique sur lequel vous fixerez des mobiles afin de stimuler votre bébé, cependant pour les mêmes raisons il ne faudra pas toujours mettre le https://jouets-montessori.fr/products/arche-activite-eveil sinon vous risquez de sur-stimuler et de bloquer les envies d’explorations et de découvertes. L’ennui est parfois nécessaire pour créer de la curiosité.

Vers 6 mois votre enfant est capable de se retourner en roulant, il passe ainsi de la position couchée sur le dos à la position couchée sur le ventre, il faudra alors faire attention en sécurisant d’avantage la zone pour éviter les roulades en dehors de la zone d’activité et les bobos. Il sera capable également de se redresser sur ses avant-bras en redressant la tête, c’est d’ailleurs comme ça qu’il arrive à se retourner en penchant sa tête sur le côté.

Jusqu’à 10 mois votre enfant sera pleinement dans sa phase des déplacements, les retournements seront acquis et il arrivera à ramper, la station debout ne sera pas encore acquise, mais votre enfant sera en demande. Pour l’aider, vous pourrez lui proposer des jeux à aller récupère d’un bout à l’autre du tapis, les balles ont un grand succès, les blocs de constructions seront aussi attrayants, même si dans un premier temps ça sera à vous de construire et à votre enfant de tout détruire.

Entre 10 et 14 mois, ça y est votre tout-petit est en mesure de se tenir debout, sans aide, et il peut marcher. Ça sera encore incertain mais les progrès viendront ! Vous pouvez lui proposer des parcours de motricité pour l’entrainer, il sera content d’essayer de franchir ce parcours du combattant, il s’amusera beaucoup.

2) Comment la mettre en place ?

enfant qui joue sur un tapis d'activité avec des jouets Montessori

Il faudra prévoir un espace adapté à l’âge de votre enfant, un bébé n’aura pas besoin d’autant de place qu’un grand bonhomme.

Pour les plus jeunes il faudra prévoir un tapis d’activité sécurisé avec des rebords pour éviter à votre petit de sortir du tapis et de se faire mal, vous pourrez compléter avec des petits coussins, des mobiles d’éveil et des jouets d’éveil de taille, de forme, de texture et de couleurs différentes. Veillez cependant à ne pas proposer trop de jeux, sinon votre enfant ne saura pas où donner de la tête et il risque de ne pas se concentrer et passer de jouet en jouet. Au contraire, si vous le souhaiter vous pouvez organiser des roulements pour qu’il ne se désintéresse pas et ne se lasse pas.

Pour les plus grands les tapis sont toujours d’actualité pour certaines activités, si vous optez pour du matériel de motricité tel qu’un triangle de Pikler, une planche d’équilibre ou encore un parcours de motricité, il sera judicieux de sécuriser la zone avec un tapis suffisamment grand. Il sera aussi content de découvrir la draisienne, la trottinette et tous les jeux de glisse.

Les bienfaits sur le développement de l’enfant

Vous l’aurez compris, le but n’est pas de poser votre enfant et d’attendre de voir les progrès arriver. Il va falloir être actif et encourager votre petit bout. La liberté que vous lui laissé va permettre de développer son autonomie et augmenter sa confiance en lui au travers d’activité qu’il est capable de faire tout seul, il se rendra compte de lui-même de ses capacités à réussir ou pas cette activité. Il ne faut jamais mettre un enfant dans une position qu’il ne maitrise pas, il ne faut pas l’assoir de force s’il n’a pas le tonus nécessaire pour se mettre de lui-même assis. Idem pour la station debout, il faut que l’idée et l’envie vienne de lui, quand il sera prêt il le fera tout seul.

Votre enfant va pouvoir explorer son environnement en toute sécurité sous la surveillance de ses parents (de façon bienveillante et positive) et ainsi gagner en motricité fine et en motricité globale, la motricité globale est la conscience et le contrôle de ses gestes et de son corps. Plus votre enfant fera d’expérience plus il sera à l’aise dans son corps et dans ses mouvements et plus il aura envie de découvrir, ce qui améliorera son inventivité.

enfant qui escalade un triangle de pikler en toute confiance, jeux montessori

Tout ce travail en étant petit se répercute sur l’être en devenir, un enfant qui a bénéficié d’une éducation du style Pikler ou de la pédagogie Montessori sera beaucoup plus apte à vivre en société et beaucoup plus épanouie et conscient de ce dont il est capable et incapable. C’est la tout l’intérêt de ce concept de motricité libre.

En résumé les bienfait de la motricité libre sont :

  • La créativité et la débrouillardise pour réussir ce qu’il entreprend
  • L’aisance corporelle et un meilleur contrôle de ses mouvements
  • La conscience de ses forces et de ses faiblesses
  • La confiance en soi
  • Une meilleure autonomie

Voila maintenant vous pouvez dire que vous connaissez tout sur la motricité libre ! Vous trouverez chez Jouets Montessori tout le matériel dont vous avez besoin pour permettre à votre enfant de devenir quelqu’un de formidable.

Alors prêt à vous mettre à la motricité libre vous aussi ?

kit de mobilité triangle de Pikler rampe réversible et tapis d'activité en mousse EVA

J’ai créé Jouets Montessori pour offrir et rendre accessible la pédagogie et le matériel Montessori au plus grand nombre de parents et d’enfants possibles. J’espère que cet article de blog vous a plu, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire !

— Romain

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les garanties Jouets Montessori

livraison gratuite jouets montessori

Livraison GRATUITE !

service client jouets montessori

Services clients disponible 24h/24 par email

paiement sécurisé jouets montessori

Paiement 100% sécurisé

1
  • Produit ajouté!
1
Votre panier
La livraison est gratuite !
    Calculer les frais de livraison
    Les options de livraison seront mises à jour lors de la commande.
    Appliquer le coupon